Pas-de-Calais : un enfant de 5 ans meurt d’un arrêt cardiaque après une punition

Jean-Michel Décugis|06 février 2017, 9h43, Le Parisien

Aire-sur-la-Lys (Pas-de-Calais), le 6 février 2017.  C’est dans ce cabanon que le corps de l’enfant de cinq ans a été retrouvé. LP/ARNAUD JOURNOIS

 L’enfant a été victime d’un arrêt cardiaque à la suite d’une punition infligée par son beau-père. Il a été découvert dans la rue, en slip et chaussettes.

Un enfant âgé de 5 ans est décédé d’un arrêt cardiaque dans la nuit de dimanche à lundi à Aire-sur-la-Lys (Pas-de-Calais). Les parents sont actuellement en garde à vue. Selon nos informations et les premiers éléments de l’enquête, l’enfant aurait été puni pour avoir fait pipi au lit. Son beau-père l’aurait fait courir dans la cour de la maison jusqu’à épuisement. Des traces de coups anciennes ont été relevées sur le corps de la jeune victime.

Les pompiers ont été appelés à 2h45 ce lundi matin «pour un enfant en arrêt cardio-respiratoire», indique le Codis (Centre opérationnel départemental d’incendie et de secours). Les secours précisent que les gendarmes se sont également rendus sur les lieux du drame, dans une rue à l’écart du centre-ville de cette commune d’environ 10.000 habitants. Selon nos informations, c’est le beau-père de l’enfant, Julien M, âgé de 30 ans, qui a téléphoné aux secours, qui ont ensuite prévenu les gendarmes.

D’après les gendarmes, le petit garçon a été retrouvé à proximité d’un canal, à environ 200 mètres d’un cabanon qui appartient à ce couple sans profession et qui n’était pas connu des services de police. Il s’agit de l’enfant de la mère, âgée elle de 22 ans. Le couple n’a pas d’autre enfant.

La procureur de la République de Saint-Omer, Patrick Leleu, a précisé dans la matinée qu’«un enfant de cinq ans est décédé dans des conditions suspectes quant aux explications qui ont été données, avec un motif médical non établi à cette heure». le magistrat a ajouté que «les conditions suspectes de ce décès nous ont amené à faire placer les parents en garde à vue, en tout début de matinée, sur une suspicion de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner». le procureur précise qu’«il y a suffisamment d’éléments pour placer les parents en garde à vue par rapport aux premières explications et à l’arrivée sur les lieux».

«Depuis environ 3 heures du matin, des spécialistes de l’identité criminelle sont sur place et font les constats», ajoutent de leur côté les gendarmes. L’enquête a été confiée à la brigade de recherches de Saint-Omer, en appui de la brigade d’Aire-sur-la-Lys.

Sources : Le Parisien

Publicités

A propos AZ - Infos Violences

Administrateur du blog AZ-INFOS VIOLENCES INTRA FAMILIALES
Cet article a été publié dans - Enfants maltraités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s